Artistes invités / Maria Sławek

Maria Sławek

Soliste et musicienne de chambre, la violoniste MARIA SLAWEK interprète aussi bien  la musique baroque que contemporaine. Ambassadrice passionnée de la musique polonaise, elle donne aux œuvres de Mieczysław Weinberg une place privilégiée dans son répertoire.  Elle a joué dans nombre de villes en Pologne, en Allemagne, en Israël, en Grande Bretagne, au Brésil, en Belgique, en Italie, en France, en Ukraine et aux Etats Unis. En 2017, elle était “artiste en résidence” du Philharmonique Karol Szymanowski de Cracovie.

Avec son partenaire, le pianiste Piotr Różański, Maria a sorti un premier album en 2012, avec les sonates de Schumann et Prokofiev (Castello), puis trois ans après un album acclamé par la critique d’œuvres de Weinberg pour violon et piano  (CD Accord Music Edition/Polish Radio 2).

En 2009, avec Anna Maria Staśkiewicz, Katarzyna Budnik, Artur Rozmysłowicz, Marcin Zdunik, et Rafał Kwiatkowski, elle fonda un ensemble unique de musique de chambre, un sextuor à cordes, qui passe souvent à la Radio Polonaise. Lauréates de nombreuses récompenses, Maria a reçu le “maestro Jerzy Katlewicz Award” pour les meilleurs étudiants de l’Académie de Musique de Cracovie en 2007, des bourses du Ministère de la Culture et de l’Héritage National, dont la bourse “ Jeune Pologne “, et en 2011 , une Bourse pour la Création, du Maire de la ville de Cracovie. Elle est aussi lauréate du “Solti Foundation Award”.

Maria Sławek est diplômée de l’Académie de Musique de Cracovie, où elle a travaillé dans le  Département de Violon et d’Alto depuis 2011. Elle y est encore aujourd’hui Professeur Assistante. Elle a étudié à Vienne avec les excellents musiciens Wiesław Kwaśny and Dora Schwarzberg et s’est perfectionnée avec des artistes comme  Kaja Danczowska, Maxim Vengerov et Wanda Wiłkomirska.

En 2019, Maria a obtenu un diplôme de troisième cycle d’Études sur les Juifs Polonais à l’Institut de Recherche Littéraire de l’Académie Polonaise  des Sciences de Varsovie.

Maria Sławek joue le violon  Charles François Gand de l’atelier  Nicolas Lupot (Paris 1817).

www.mariaslawek.com